dimanche 4 janvier 2009

Quatrième jour

J ai pensé des pensées
Mais elles occupaient le centre, plusieurs centres possibles
Dans cette zone d’incertitude
J ai pensé et
J’ai écris sans même assister à la naissance des mots
J ai hésité entre Amour et Fébrilité
Seul
Et divisé
J ai hésité et j’hésite encore entre la fébrilité et ma conception du confort
Ayant conquis par les apparences La raison de paraître
Je pense comme moi, pour moi
Personne sur la route
Nous roulions
Le passé de l’autre
Bien des raisons de craindre le pire, se noyer dans la vitesse du paysage
Rien qu’a cause du passé le passé de l' autre est une chose ignoble Aucun partage possible
La même forme et les mêmes doutes Le même goût (quand les deux goûtent la même chose on as de bonnes raisons de craindre le pire)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire